Fait de société / Cent cinquante chrétiens d’Irak arrivent en France

Leurs valises renfermaient les souvenirs de vies qu’ils ont laissées derrière eux, au moins temporairement, en Irak : quelque 150 chrétiens et une poignée de Yazidis sont arrivés samedi matin en France, où ils viennent retrouver un peu de liberté.

Dans la nuit chaude d’Erbil, au Kurdistan, femmes, enfants et hommes âgés, qui composaient l’essentiel des passagers, ont patienté jusqu’à 03h00 environ, avant d’embarquer à bord de l’A310 qui, vendredi, avait acheminé dix nouvelles tonnes d’aide humanitaire en Irak.

Pris en charge par des militaires, accompagnés médicalement par deux réservistes de l’Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires, rattaché au ministère de la Santé, ils ont été accueillis un peu après 09h00 (07h00 GMT) à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

A leur départ, tous portaient le même message : l’Irak ne peut plus faire cohabiter chrétiens et musulmans.

Shakeep, 46 ans, était il y a peu avocat au principal tribunal de Mossoul. Il emmène sa femme, sa mère, sa fille et son neveu à Tours, où vit son oncle. Chacun a eu droit à une seule valise. Ils ont quitté Mossoul il y a six semaines.

« Il n’y a pas d’avenir en Irak. Il ne peut pas y avoir d’avenir entre musulmans et chrétiens. J’ai renoncé à ma vie, je suis partagé entre la tristesse et la joie. Mais avec Daech (l’acronyme arabe pour l’Etat islamique, ndlr), on ne peut pas rentrer », dit Shakeep.

Pour beaucoup, ce nouveau départ est aussi une plongée dans l’inconnu : peu parlent français, la plupart n’avaient jamais pris l’avion, encore moins pour aller en Occident.
[Lire la suite…]


© Crédits Photos & sources : capital.fr
Courte reproduction partielle autorisée suivie par un lien redirigeant vers cette page.